Le projet se divise en deux parties :

 

Les bâtisses

Les extérieurs

habitation – nous habiterons là dès l achat
abris pour nos 2 chevaux en hiver (en stabulation libre = abris ouvert sur pré)
locations de tourisme avec sensibilisation à l’écologie
un jardin permacole – pour le plaisir et pour nos besoins alimentaires
des prés – nous sont confiés pour les chevaux
une (multi)activité agricole à moyen terme – culture de petits fruits, aromatiques, rucher…
Nous avons eu le coup de cœur pour la maison et son mazot, leur implantation sur le terrain, leur histoire…
Nous avons décidé de conserver les structures porteuses existantes. Nous remonterons les murs en paille et ajouterons quelques parties en fonction de nos envies/besoins.
La configuration du terrain est intéressante, avec les parties déjà paysagées. Il manque d’entretien depuis plusieurs années.
Nous profiterons du passage de machines de terrassement pour redévelopper certaines zones
Le chantier est conséquent !
Il va durer plusieurs années, d autant que nous travaillons encore tous les deux. Il est impératif de pouvoir vivre sur place dans de bonnes conditions sur toute la durée du projet.
L appropriation du lieu se fera progressivement, en fonction de la disponibilité des zones par rapport au chantier, et du temps !

 

Les étapes du chantier constructif :

 

0 : Les plans1 : Terrassement & maçonnerie2 : Écurie3 : Mazot4 : Maison
Perspective de l'ensemble
Perspective de l’ensemble

Implantation de la maison et du mazot sur le terrain :

ACTUEL SW
Constructions d’origine

Les deux bâtisses sont calées au plus haut du terrain, en laissant juste la place pour un chemin d’accès et une cour sur leur arrière (coté route avec peu de vue et orienté nord/nord-est). Les façades avant donnent donc sur le terrain qui descend. Elles ont par ailleurs la vue sur le massif des Bauges et le bout du lac, et orientées sud.

Le mazot est légèrement en retrait par rapport à la maison, ce qui évite le vis-à-vis entre les deux et accessible depuis la cour.

Cette configuration nous a plu, et c’est pourquoi nous avons décidé de partir sur une « restauration » plutôt qu’une démolition suivie d’une nouvelle construction.

 

Les façades :

Les deux bâtisses sont des structures ossatures bois en poteaux-poutre. Les murs de façades sont donc de « simples habillages », non porteurs, calés contre la structure.

La façade avant de la maison
La façade avant de la maison

Étant donné leur état de rafistolage et les dégâts infligés par les multiples animaux à l’isolation d’origine (souris, loirs, guêpes, xylophages…), nous allons totalement déshabiller les façades et remonter des murs en paille à l’extérieur des poteaux bois.

L’emplacement et la dimension des ouvertures est donc totalement libre !

Côté sud-ouest et sud-est (façades avant), nous allons mettre des grandes ouvertures (lumière, chaleur & vue). Cotés nord cependant, nous les limiterons (seuls besoins d’aération & faible lumière).

Dans l’ensemble, nous allons aussi ré-harmoniser l’aspect des façades.

 

Le mazot :

Il comprend simplement une pièce de vie + salle d’eau en bas et une chambre à l’étage. Nous le réaménagerons de la même façon.

La maison :

Mazot réhabilité
Mazot réhabilité

Le rez-de-jardin est de plein pied avec la partie centrale du terrain, il y a un appentis de chaque côté de la maison, ainsi qu’une véranda sur la façade avant. L’étage est de niveau avec le haut du terrain (cour + accès) ce qui permet d’avoir une entrée indépendante (il comprend déjà un appartement séparé).

Nous nous réservons la partie en rez-de-jardin pour vivre ouvert sur l’extérieur :)

Elle sera composée de notre chambre + pièce d’eau + pièce de vie. Nous referons les deux appentis à neuf pour installer un vrai atelier et une sellerie, et nous décalerons la véranda au coin de la façade pour avoir de belles ouvertures et une grande terrasse. Enfin, nous récupèrerons une partie de l’étage pour avoir une deuxième chambre.

Pour le reste de l’étage, nous ajouterons une pièce au-dessus d’un des deux appentis pour gagner de l’espace à l’étage et permettre deux gites indépendants.

Pour loger les chevaux :

Nous souhaitons construire une écurie, en l‘implantant aussi au maximum vers le haut du terrain pour conserver le jardin et les vues. Elle sera de plein pied avec le rez-de-jardin de la maison, et partiellement enterrée sous le chemin pour la rendre moins imposante.

projet phase 1

Pour la construction de l’écurie, il va falloir faire de gros travaux de terrassement et de maçonnerie. Nous voulons également refaire les 2 chemins d’accès et la cour rapidement pour manœuvrer sans soucis. L’appentis Sud-Est et l’arrière du mazot sont à refaire complètement…

… bref, les volumes de terre et de béton à brasser sont conséquent, nous ferons donc appel pour cette phase à des professionnels.

L’écurie doit être la plus pratique ET la plus compacte possible.

  • Les chevaux pourront s’abriter quand ils le souhaitent (accès direct depuis le parc)
  • Le foin sera stocké à l’abri et les chevaux y auront accès à volonté (pas de manipulation de balles)
  • le nettoyage sera facile (fosse à fumier en contrebas > nettoyage par balayage sans manœuvres de brouettes; sol et murs en béton faciles à désinfecter)
  • L’organisation interne sera complètement modulable (séparations amovibles pour nettoyage de printemps et utilisation de la bâtisse pour autres usages lorsque les chevaux ne sont pas là, particulièrement en été)

Le mazot sera repris en premier car nous testerons sur ce modèle réduit les techniques que nous avons choisi et l’organisation des chantiers participatifs – avant de se jeter dans le grand bain !

3 réflexions sur « Le projet constructif »

  1. Quel beau projet!
    Si vous avez besoin d’une aide cuisine à un moment donné. N’hésite pas!
    Bonne Continuation!
    La Vie est Belle!
    Hilde

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *