Lorsque nous avons trouvé le lieu, il y avait une maison, bricolée, rafistolée, bidouillée…. accompagnée de son modèle réduit, un mazot du même acabit. Le tout installé sur un terrain délaissé depuis quelques années, juste débroussaillé.

Mazot & four initiaux
Mazot & four initiaux

L’ancien propriétaire avait initialement conçu la maison comme les anciennes fermes locales : habitant dans une pièce unique au rez-de-chaussez semi-enterré, derrière laquelle se trouvait une étable avec ses ânes, puis une cave, sur le coté un abris pour son bouc, l’étage réservé pour le foin, et le mazot une simple ossature bois couverte d’un toit pour accueillir son clapier / poulailler. Il y avait également une zone pour le cochon et un petit four.

Dans le jardin, une zone était cultivée, et de nombreux arbres fruitiers plantés (des pommiers, des pommiers, des pommiers…. et aussi pruniers, cerisier, vigne, actinidias).

Progressivement, la maison et le mazot ont été modifiés pour être habitables à tous les étages.

Écolo – bricolo avant l’heure, il avait plein de bonne idées mais dont la réalisation n’était pas toujours heureuse.

La façade avant de la maison
La façade avant de la maison

Pour exemples, il avait coulé l’intégralité des dalles béton sur des lits de bouteilles de verres retournées (pour créer une poche d’air isolante), installé une véranda sur la façade sud pour chauffage (air + circulation d’eau dans la dalle), posé un panneau solaire pour l’eau sanitaire dans le jardin, parsemé des bacs de récupération de pluie au coin de toutes les toitures… etc… le tout avec un maximum de matériaux de récupération.

Mais beaucoup de choses étaient à reprendre : plomberie, électricité, isolation murs et toitures, huisseries, façades, aménagements intérieurs, … presque tout en somme !

Comme l’implantation & les structures des bâtis nous plaisaient et que nous nous sommes aussi attachés à l’histoire du lieu, nous n’avons pas voulu raser l’ensemble (idée des autres acquéreurs potentiels).

Nous avons donc réfléchi pour un projet passant par une remise à nu totale des structures porteuses, pour repartir sur des bases saines….

Beaucoup de travail en perspective donc. Mais on est fous de cet endroit et fous tout court je crois 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *